Théâtre : « L’autre fille » de Annie Ernaux au théâtre des Mathurins

par | 14 Oct 2022

Le théâtre des Mathurins met actuellement à l’honneur une oeuvre de Annie Ernaux, la toute récente lauréate du Prix Nobel de littérature, L’autre fille,  brillamment interprétée par Marianne Basler. Ce texte intimiste comme toute l’œuvre d’Annie Ernaux a la particularité d’éveiller en chacun d’entre nous une histoire partagée. Tout est tellement bien dit qu’on se prend à imaginer une communion de coeur avec cette merveilleuse autrice.

Il suffit d’une phrase surprise à la dérobée pour qu’une vie bascule à jamais : « Elle était plus gentille que celle-là ! ». La narratrice, Annie Ernaux, comprend dès lors qu’elle se trouve face à un fantôme qui consume la vie des vivants. Une soeur décédée 6 ans plus tôt. Ses parents trainant une douleur insupportable de cette enfant décédée d’une diphtérie. Magnifiée, encensée, voire béatifiée, elle prend une place démesurée dans la vie de ses parents. Le sceau du secret enveloppant d’une chappe de plomb ce triste événement. A ses parents s’attache le poids d’une douleur insurmontable, à elle une absence imposante. Pour la narratrice, cette absence envahissante qui brille et s’installe dans un imaginaire lui permettant d’imaginer une réalité. Tous les objets qui l’entourent et qui sont siens ont-ils appartenus à sa défunte soeur ? Le manque d’informations ou de photos génèrent une frustration  de taille nourrissant un imaginaire. Peu à peu, les fantasmes de cette autre la hantent. Sa construction personnelle devient compliquée. Eh bien oui ! Elle est différente et le revendique.

Parfois l’écriture opère une catharsis permettant de résoudre ses problèmes. Comme si le fait de mettre des mots permettaient d’effacer les maux. Lancée dans cette entreprise, elle lui écrit une lettre pour la faire vivre à la lumière des maigres informations dont elle dispose pour mieux la tuer. Les brouillons jonchent le parquet traduisant la recherche de la meilleure approche possible pour mettre un point final à cette absence qu’elle n’a jamais ressentie. Cette absence construite sur un secret de famille, sur un non-dit, dont la révélation s’est avérée destructrice et déstructurante pour l’intéressée.

Marianne Basler incarne l’autrice dans ce seul en scène remarquable. Ce texte parle à chacun d’entre nous en résonnance absolue.

Laurent Schteiner

 

L’autre fille d’Annie Ernaux
Mise en scène de Jean-Philippe Puymartin
co-mise en scène Marianne Basler

avec Marianne Basler

CR photo : Julien Piffaut

Théâtre des Mathurins
36 rue des Mathurins
75008 Paris
https://theatredesmathurins.com
RÉSERVATIONS : 01 42 65 90 00

Dates et horaires : Jusqu’au 21 octobre 2022 
Jeudi, Vendredi et Samedi à 19h00
Le Dimanche à 15h00

Durée : 1h 

Share This