Théâtre : « Eurydice » de Jean Anouilh

par | 20 Mar 2024

Le Lucernaire nous propose actuellement une reprise de Eurydice de Jean Anouilh par la Compagnie du Colimaçon. Créée en 1942 au théâtre de l’Atelier, cette oeuvre tirée de la mythologie grecque, modernisée par Jean Anouilh nous renvoie au mythe d’Orphée et d’Eurydice. La mise en scène enlevée d’Emmanuel Gaury recrée cette belle histoire d’amour où la poésie fraye avec l’humour acerbe et la cruauté du destin. Entre rêve et réalité, Jean Anouilh nous invite à traverser le miroir en créant une oeuvre audacieuse, clivante et dérangeante. 

Près d’une gare, un jeune violoniste, prénommé Orphée, joue sa mélancolie. Non loin de lui, son père se raconte en buvant quelque alcool. Une jeune comédienne, accompagnée de sa mère, s’installent à la terrasse d’un café. Eurydice fait face à une mère nombriliste qui se répand à l’envi sur les ruines de sa carrière. La présence d’hommes entourant ce duo entretient une réalité qui se moque de la  pureté d’un amour à venir. Cet hymen nait  de la rencontre d’Eurydice et d’Orphée. Un amour fusionnel sanctifie le couple dans un halo de pureté poétique. Traverser le miroir n’est pas sans risque. La jalousie masculine devient l’obstacle majeur à cet amour. On ne peut effacer le passé à l’aune d’un nouvel amour. Eurydice en fait la triste expérience en étant happée par les ténèbres. Mais le Destin sait se montrer clément en offrant à Orphée la possibilité de sauver Eurydice des enfers…

Eurydice est une œuvre féministe qui fleurait bon la liberté de la femme aux prises avec une société patriarcale. Cette conduite dictée par les hommes est rejetée par Eurydice qui souhaite conserver la maitrise pleine et entière de sa vie, même dans sa mort. Marquant cette oeuvre avec un humour corrosif et une charge de cruauté contenue, Jean Anouilh nous sert une pièce clivante et dérangeante à souhait. Saluons les performances de Bérénice Boccara et de Benjamin Romieux qui disposent d’une belle présence scénique. Un grand merci à Emmanuel Gaury de ressusciter au théâtre l’œuvre de Jean Anouilh.

Laurent Schteiner

« EURYDICE » de Jean Anouilh

Mise en scène de Emmanuel Gaury

avec Bérénice Boccara, Lou Lefèvre, Gaspard Cuillé, Benjamin Romieux, Corinne Zarzavatdjian, Jérôme Godgrand, Patrick Bethbeder, Maxime Bentgéat ou Victor O’Byrne ou Pierre Sorais

  • Lumières : Dan Imbert
  • Costumes : Genièvre Lafarge
  • Musique : Mathieu Rannou
  • Crédit Photos :  ©  

Lucernaire
53 rue ND des Champs
75006 Paris
Locations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Jusqu’au 5 mai 2024 à 18h30  du mardi au samedi et le dimanche à 15h

 

 

 

 

 

Share This