Théâtre : « Echo » de Vanasay Khamphommala

par | 20 Sep 2022

L’artiste et performeuse Vanasay Khamphommala nous propose actuellement aux Plateaux Sauvages, Echo, une œuvre incomparable par son esthétisme, sa finesse, sa poésie et son intelligence. Autant dire que ce spectacle inclassable est d’une pure beauté ! 

Les Métamorphoses d’Ovide nous content que la nymphe Echo, punie pour son bavardage incessant, fut privée de parole et ne put que répéter les paroles émises par d’autres. La légende nous raconte que fuyant cette malédiction dans une forêt, elle rencontre Narcisse dont elle tombe éperdument amoureuse. Privée de voix, elle ne peut que répéter les cris de lamentation qu’il pousse pour lui-même. Elle se laisse dépérir et se transforme en rocher, et meurt pour ressusciter à chaque fois qu’on vient soupirer d’amour près d’elle. Echo voudrait mourir mais la douleur la réveille chaque fois.

Vanasay Khamphommala, apparait nue sur scène en prenant sur elle le drame d’Echo. Son apparition est originale et muette. Néanmoins, sa pensée s’inscrit  sur un écran. Non sans humour et avec moultes références littéraires, elle entend donner un antidote au chagrin d’amour. En finir avec cette persécution intime, permanente et universelle revient à dérouler sans cesse son processus de manière poétique et comique. La dramaturgie épicène convient parfaitement au propos de ce spectacle car le chagrin d’amour appartient à tous dans sa transversalité. De fait, il entend explorer la fascination de la culture érotique occidentale pour la souffrance amoureuse à travers cette mythologie. Nos chagrins d’amour banals ouvrent toujours la même plaie au son des mêmes cris réveillant en nous Echo. Comment faire taire à jamais ces chagrins d’amour et ainsi faire mourir Echo ? Cet éternel recommencement depuis la nuit des temps doit s’achever quitte à en faire crever ce chagrin d’amour en ouvrant d’autres portes, d’autres issues possibles. La danse, la musique, la performance et le rituel deviennent les armes absolues d’Echo pour guérir l’humanité.

La voix exceptionnelle de Nathalie Dessaye se mêlant à celle de Vanasay Khamphommala créent une prosopée de toute beauté. Leur chant nous enveloppe d’un doux manteau poétique dans une intemporalité qui nous transporte vers un paysage bienheureux, le nouveau pays d’Echo. Outre Nathalie Dessay, saluons la performance des comédiens qui se sont joints à ce beau projet, la performeuse Carita Abell, Pierre-François Doireau, Gérald Kurdian et Théophile Dubus.

L’objet du propos est donner à l’Amour, une autre forme que celle définie par la société capitaliste et patriarcale. Cette alternative, permettant de réduire ses fractures, redessine les contours d’une nouvelle approche post-genre en exorcisant le chagrin d’amour. Cette oeuvre, toute en subtilité, est un superbe souffle de liberté.

Laurent Schteiner

 

Echo 
Dramaturgie
 et texte de Vanasay Khamphommala

avec Nathalie Dessay, Carita Abell, Pierre-François Doireau Vanasay Khamphommala

  • Collaboration artistique : Théophile Dubus et Paul B. Preciado
  • Scénographie : Caroline Oriot
  • Costumes : Céline Perrigon
  • Lumière : Pauline Guyonnet
  • Création musicale et sonore : Gérald Kurdian
  • régie générale: Charlotte Girard
  • régie son : Antoine Layère
  • régie lumière : Michèle Milivojevic
  • Habillage : Marion Montel
  • crédit © Pauline Le Goff

Les Plateaux Sauvages
5 rue des Plâtrières
75020
www.lesplateauxsauvages.fr
Jusqu’au 24 septembre 2022 à 19h

Les prochaines dates de tournée :
Du 4 au 7 octobre 2022 au Théâtre Olympia – CDN de Tours
Du 18 au 22 octobre 2022 au TnBA – Bordeaux
Du 6 au 7 décembre 2022 à la Halle aux Grains – Scène nationale de Blois
Du 13 au 14 décembre 2022 à la MCA – Scène nationale d’Amiens

 

 

Share This