Théâtre : Avignon 2022 – « Andromaque » de Racine au théâtre du chêne noir

par | 10 Juil 2022

Le théâtre du Chêne Noir nous propose actuellement une pièce Racine Andromaque dans une mise en scène de Robin Renucci. Cette tragédie de Racine surnage de drame en drame. L’interminable guerre de Troie qui a tourné au massacre en s’achevant dans la honte, a laissé la place au retour des héros rescapés qui vire au désastre.

Pyrrhus, roi d’Epire, aime Andromaque, veuve d’Hector, qu’il détient captive ainsi que son fils Astyanax. Hermione, fille de Hélène. et fiancée à Pyrrhus est aimé d’Oreste fils d’Agamemnon. Racine nous présente ainsi un jeu de dominos où s’entrelacent leurs sentiments amoureux. Oreste, secrètement amoureux d’Hermione après avoir erré de port en port s’en revient en Epire. En tant ambassadeur des Grecs, il vient réclamer la tête de Astyanax afin d’écarter de façon définitive une possible résurgence de conflit. Oreste vit un dilemme en retrouvant Hermione et achever sa mission. La tentation est trop grande de fuir l’Epire avec son aimée. Parallèlement Pyrrhus est enfermé dans un triangulaire amoureuse avec Hermione, sa fiancée et Andromaque, sa captive. Une partie d’échecs va s’amorcer entre ses protagonistes. Chacun avançant ses pions en prenant soin de masquer sa propre stratégie.

La mise en scène est classique et symbolisée par un espace circulaire définissant la scène, délaissant les autres protagonistes assis hors-champ. Les actes marqués par des coups de gong rythment la pièce avec originalité. Les costumes très réussis apportent une jolie touche à l’ensemble. Enfin saluons le jeu impeccable de ces comédiens et notamment l’interprétation de Maryline Fontaine (Hermione). Les alexandrins fusent de telle sorte qu’on finit par ne plus les entendre tellement l’interprétation flatte notre plaisir. L’humour, par moment, tient une place de choix non négligeable. Cet ensemble enlève avec grâce et panache ce chef d’œuvre de Racine.

Laurent Schteiner

 

 

De Jean Racine
Mise en scène : Robin Renucci
Avec Judith d’Aleazzo (Cléone), Thomas Fitterer (Pylade), Marilyne
Fontaine (Hermione), Solenn Goix (Céphise), Julien Léonelli (Oreste), Sylvain Méallet (Pyrrhus), Patrick Palmero (Phoenix) et Chani Sabat (Andromaque)

Scénographie : Samuel Poncet
Costumes : Jean-Bernard Scotto
Production : Tréteaux de France – Centre dramatique national
Coréalisation Théâtre du Chêne Noir

Théâtre du Chêne noir à 21h30

Share This