Le théâtre Les Déchargeurs présente actuellement un spectacle intimiste de toute beauté inspiré de l’œuvre d’Ulla Isaksson, Nära Livet. La traduction du titre suédois, Au seuil de la vie, a fait l’objet du film éponyme d’Ingmar Bergman, sorti en 1958.  De facto, cette pièce transpire l’univers bergmanien. L’adaptation de cette œuvre, signée Hélène Darche, est en tout point, remarquable !

La Suède en 1958 était un des pays précurseurs en matière de droits des femmes. A travers ces droits, il faut entendre le droit des femmes à disposer elles-mêmes de leur corps. Cette pièce devient très prégnante dans le contexte social mondial actuel où ces droits sont en nette régression. Chaque jour, qui passe, apporte une confirmation criante à ce triste constat.

Le synopsis de cette pièce, qui fait la balance avec ce triste bilan, présente trois femmes d’horizons et d’âge différents dans une maternité suédoise. Ce sont là trois portraits de femmes qui illustrent un choix de vie où la grossesse devient un enjeu de vie déterminant. Toutes trois vivent ces moments avec intensité et pas forcément de la même manière. Leur condition va les rapprocher les unes des autres. Mais la vie sait parfois se montrer injuste et cruelle…

® Fred Atlan

Au seuil de la vie marque un tournant majeur dans la vie de ces femmes traversées par le drame. De ces épreuves, elles vont pouvoir user de résilience face aux aspérités tranchantes de la vie. Hélène Darche nous plonge, avec force,  au cœur même de cette maternité où nous partageons les épreuves qu’endurent ces femmes. La reconstitution scénique rappelle les lieux bergmaniens propices à l’écoute et aux échanges. Le jeu des comédiennes est remarquable. Elles habitent avec intensité et profondeur leurs personnages respectifs. De ce huis clos s’échappe tout un panel de sentiments où l’enthousiasme de la maternité peut se confronter, par ailleurs, à l’amertume et à l’angoisse. Saluons le travail colossal d’Hélène Darche qui a su rendre visible les inquiétudes actuelles des femmes face aux menées rétrogrades et extrémistes d’une certaine intelligentsia.

Laurent Schteiner

Au seuil de la vie d’après « Nära Livet » de Ulla Isaksson
traduction Marie Hägg Allwright & Alice Allwright

Adaptation et mise en scène d’Hélène Darche

avec Pernille Bergendrorff, Pénélope Driant, Sofia Maria, Efraimsson et Gwladys Rabardy

  • Musique : Jason Meyer
  • Lumière : Arnaud Bouvet

Théâtre Les Déchargeurs
3 rue des déchargeurs
75001 Paris

Tel : 01 42 36 00 02
www.lesdechargeurs.fr

Dimanche, Lundi, Mardi du 01/05/2022 au 24/05/2022 à 19H15

 

Share This