Théâtre : « Andromaque » de Jean Racine

par | 18 Nov 2023

Le théâtre de l’Europe – Odéon présente actuellement Andromaque de Racine dans une mise en scène de Stéphane Braunschweig. Après Britannicus et Iphigénie, il poursuit sa frise historique à travers les œuvres de Racine. Se situant après le guerre de Troie, Andromaque serait, selon Stéphane Braunschweig, une œuvre post-traumatique où l’intrigue guide les pas des protagonistes vers une impasse sanglante. 

La guerre de Troie s’est achevée. Andromaque, épouse d’Hector tué aux combats, est retenue prisonnière avec son fils Astyanax par Pyrrhus, fils d’Achille. Roi d’Epire, Pyrrhus affiche ses ambitions politiques et privées. Il veut conquérir le cœur d’Andromaque, qui toute à sa tristesse d’avoir perdue Hector, ne peut se résoudre à lui accorder ses faveurs. Hermione, fiancée à Pyrrhus, vit mal ce transport amoureux qui lui échappe. Cette situation se complique avec l’arrivée d’Oreste, ambassadeur des Grecs et missionné pour assassiner Astyanax afin d’écarter à terme toute nouvelle menace. Mais Oreste n’a pas oublié qu’Hermione avait pris son coeur quelques années auparavant. Malgré les rebuffades passées d’Hermione, Oreste entrevoit la possibilité de repartir avec Hermione et Astyanax.

Si la singularité de cette pièce semble pencher pour une chaine d’amours impossibles, il convient d’affiner cette analyse en évoquant davantage une chaine de possessions impossibles. L’amour semble  le grand absent de cette histoire. Le pouvoir et la puissance y sont les grands gagnants. Au-delà de cette analyse, le labyrinthe mental dans lequel vit Hermione constitue la ligne de crète de cette histoire. Entre amour et possession, Hermione dispose d’un cheminement psychotique dont la manipulation d’Oreste en est l’aboutissement. De son côté, Andromaque ne peut qu’accepter ce mariage, contrainte et forcée afin de préserver la vie de son fils.

Stéphane Braunschweig apporte au texte une belle lisibilité où l’humour même nous surprend lorsque Oreste comprend qu’il a été joué par Hermione. La scénographie imaginée par Stéphane Braunschweig représente un marigot rouge-sang dans lequel les protagonistes se débattent. Saluons les performances de Alexandre Pallu (Pyrrhus), Pierric Plathier (Oreste) et de Chloé Réjon (Hermione) qui enlèvent cette pièce avec brio. Un très belle création à découvrir !

Laurent Schteiner

« Andromaque » de Jean Racine

 Mise en scène de Stéphane Braunschweig

avec Jean-Baptiste Anoumon, Bénédicte Cerutti, Boutaïna El Fekkak, Alexandre Pallu, Pierric Plathier, Chloé Réjon, Jean-Philippe Vidal, Clémentine Vignais

  • collaboration artistique Anne-Françoise Benhamou
  • collaboration à la scénographie Alexandre de Dardel
  • costumes Thibault Vancraenenbroeck
  • coiffures et maquillage Emilie Vuez
  • Lumière Marion Hewlett
  • son Xavier Jacquot
  • assistant à la mise en scène Aurélien Degrez
  • Crédit Photos : Simon Gosselin

Théâtre de l’Europe – Odéon
Place de l’Odéon
75006 Paris
Locations : 01 44 85 40 40
www.theatre-odeon.eu

du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h
jusqu’au 22 décembre 2023

Tournées 2024 :
16 au 19 janvier – Théâtre de Bordeaux
1er et 2 février – Théâtre de Lorient
8 au 14 février – Comédie de Genève

 

Share This