Théâtre : « Deux mains, la liberté » de Antoine Nouel au Studio Hébertot

par | 24 Sep 2022

Le Studio Hébertot nous propose actuellement une véritable pépite, Deux mains la liberté d’Antoine Nouel. Cette création, dont le succès ne démentit pas, aux accents cinématographiques, constitue une histoire extraordinaire qui s’est déroulée pendant la seconde guerre mondiale. Antoine Nouel a eu cette idée de génie de créer une pièce retraçant cet épisode singulier et peu connu du grand public. 

Felix Kersten, simple médecin en thérapie manuelle, estonien de naissance, naturalisé Finlandais, hollandais par sa mère et Allemand par son père se voit un jour convoqué à Berlin par le Reichführer Heinrich Himmler. Il apprend que ce dernier souffre depuis des années de maux de ventre insupportables. Apposant ses mains sur son ventre, il obtient des résultats fulgurants qui soulagent Himmler. Ce dernier veut le payer mais Kersten louvoie en repoussant la question de ses honoraires à plus tard. Puis un jour, il lui apporte une liste « d’amis » à sauver. Himmler s’exécute, aidé de Rudolf Brandt. Et c’est précisément à ce moment-là que la petite histoire rencontre l’Histoire. Contre toute attente, ce monstre, bras droit d’Hitler accepte de sauver des juifs au nom de sa reconnaissance envers ce « bon docteur », son nouvel ami. Dès lors Kersten n’aura de cesse de fournir des listes à Himmler qui fera le nécessaire. Devenu « ambassadeur de vie », il joint la raison et le coeur pour sauver le maximum de juifs. il réussira à obtenir éviter à un millier de néerlandaises leur départ vers le camp de Ravensbrück et leur rapatriement vers la Suède. Dans la débâcle, il obtiendra qu’Himmler ne dynamite pas les camps d’extermination à l’approche des forces alliées. Sous la menace constante d’Heydrich, Kersten risquera sa vie plus d’une fois.

La peur gouvernant le monde en l’entrainant dans une spirale mortifère et destructrice interpelle par un sursaut d’humanité chez un tel monstre. Ce qui ne le dédouane en aucune mesure du reste de ses exactions barbares commises pendant la guerre.

Le texte, joliment écrit par Antoine Nouel avec la participation de Franck Baugin, assure un rendu passionnant du contexte de cette époque. On entre de plain-pied dans cette histoire dont la construction de ce huis clos empreinte quelques aspects cinématographiques. La fascination de cette histoire est telle qu’on a du mal à admettre son existence même tant elle est parait si incroyable. Cette plongée au coeur de la guerre, vu de l’intérieur, est proprement haletante. La scénographie bien conçue apporte du poids au propos de la pièce. Soulignons le jeu marquant de Philippe Bozo qui montre en l’espèce une autre facette de la personnalité d’Himmler. De son côté, Franck Lorrain, apporte à son personnage efficacité et brio. Enfin, Antoine Nouel, impérial, nous offre une prestation remarquable de Felix Kersten qui aurait mérité le statut de « juste ».

Laurent Schteiner

 

 

Deux mains la liberté
D’après une histoire vraie
Une idée originale de Antoine Nouel
Une pièce de Antoine Nouel avec la participation de Frank Baugin
Mise en scène de Antoine Nouel
 
avec Philippe Bozo Franck Lorrain et Antoine Nouel
 
  • Lumière : Denis Schlepp
  • Son et images : Philippe Bozo
 
Studio Hébertot
Accueil – Studio Hébertot (studiohebertot.com)
les jeudis, vendredis, et samedis à 21h, le dimanche à 14h30
 
Share This