La Manufacture des Abbesses présente actuellement l’adaptation théâtrale du récit autobiographique de Nathalie Sarraute, Enfance. Ce livre resonne, avec une singulière sororité, comme le récit apaisé d’une enfance tiraillée entre les deux pôles émergents de sa vie : ses parents divorcés. La mise en scène toute en finesse de Tristan Le Doze accorde à ses dialogues une force inouïe.

Anne Plumet, qui incarne Nathalie Sarraute dans sa jeunesse et à l’âge de la maturité, appose un ton conciliant avec elle-même. Un temps où l’expérience et la maturité ont eu raison des épreuves qui ont traversé et secoué sa vie. Partageant son envie d’écrire sur cette enfance avec son double, elle tient à aligner cette tranche de vie à sa construction intime et à son évolution comme une suite logique de son histoire personnelle. Parcourant ses souvenirs, elle s’en amuse en les extrayant mentalement d’une boite à souvenirs quelque peu jaunis par le temps mais toujours aussi vivaces.

crédit photo : Marwan Belaïd

Nathalie Sarraute dénonce tranquillement le sentiment commun concernant l’amour maternel. Pour sa part, elle ne l’aura jamais connu. Il est difficile d’avoir foi en l’existence dans ses conditions. Mais la vie fait parfois des cadeaux. Il faut s’en saisir tel un coin de ciel bleu qui a ouvert le cœur de Nathalie Sarraute. La complicité et l’amour de deux femmes : sa belle-mère et la mère de celle-ci. De la Russie à Paris, Nathalie Sarraute nous fait voyager de famille en famille au gré des déménagements de ses parents. Accueillant ce manque d’amour avec tristesse et détachement à l’âge adulte, son fatalisme se mâtine d’une acceptation de fait. L’amour reçu par ailleurs l’a construit différemment lui donnant une force et une sensibilité sans pareille.  Marie-Madeleine Burguet, qui lui donne la réplique, endosse tous les rôles féminins qui ont entouré la vie de Nathalie. Dans une scénographie minimaliste centrée sur le jeu des comédiennes, Tristan Le Doze nous propose une plongée délicate et sensible dans l’enfance de cette autrice hors-normes. Saluons la performance d’Anne Plumet et de Marie-Madeleine Burguet qui assoient avec délice ce magnifique texte de Nathalie Sarraute.

Laurent Schteiner

Enfance de Nathalie Sarraute
Mise en scène de Tristan Le Doze

avec Anne Plumet et Marie-Madeleine Burguet

  • Lumières : Christophe Grelié
  • Scénographie : Morgane Le Doze

Manufacture des Abbesses
7, rue Véron
75018 Paris
Tel : 01 43 33 42 03
www.manufacturedesabbesses.com

jusqu’au 26 février 2022 à 19h les mercredis, jeudis, vendredis et samedis

 

Share This