Fêtes nocturnes de Grignan : « L’avare » de Molière

par | 26 Juin 2023

  1. Les fêtes nocturnes de Grignan ont rendu cette année à nouveau hommage à Molière à travers l’Avare sous la houlette de Jérôme Deschamps. Ce spectacle étincelant nous a conduit à redécouvrir un texte où les facéties et l’humour de Molière font toujours mouche. L’éclairage de Jérôme Deschamps confère à ce spectacle une inclination intimiste et joyeuse devant la majesté du château de Grignan. 

Harpagon, à l’automne de sa vie est un vieillard veuf doté d’une avarice notoire. De facto, son entourage vit très chichement. Grâce à ses économies et son activité d’usurier, il a accumulé un joli capital qu’il conserve précieusement dans une cassette. Travaillé par son avarice maladive, il entrevoit le dessein de marier sa fille Elise à un notable qui ne réclame aucune dot pour l’épouser, recherchant une union financièrement avantageuse. Mais Elise aime secrètement Valère, l’intendant de son père. Le fils d’Harpagon, Cléante, est tombé éperdument amoureux d’une jeune femme, Mariane, elle-même ardemment désirée par Harpagon…

Pour cette nouvelle mouture de l’Avare, Jérôme Deschamps nous livre une version joyeuse et extrêmement lisible de ce chef-d’œuvre. Chaque personnage partage sa part d’intimité et offre au public une résonnance étonnante du texte. La mise en scène enlevée de Jérôme Deschamps s’attache à créer une complicité entre les personnages et les spectateurs. Si pour Harpagon, l’argent est synonyme de bonheur, en grand maître fourbe, il devient un expert es manipulation afin d’accroitre sensiblement sa richesse. A contrario, Molière imagine la possibilité que les amours proscrits par les paradigmes économiques de l’époque puissent trouver une issue heureuse. A ce stade, Molière s’inscrit à contre-courant de son temps en affichant ainsi son esprit visionnaire. Parés de costumes d’époque, les comédiens, tous excellents, apportent un énorme crédit à cette pièce en faisant sonner chaque phrase. Dans une frontalité qui claque, ils interprètent de belle manière ces personnages hauts en couleur dans une scénographie épurée. Jérôme Deschamps, participe à ce joli feu d’artifice en poussant à l’extrême une exubérance clownesque qui magnifie ce spectacle.

Laurent Schteiner

 

 

Laurent Schteiner

 

L’Avare de Molière

Mise en scène de Jérôme Deschamps

avec :

Bastien Chevrot / Stanislas Roquette : Cléante
Bénédicte Choisnet : Elise
Lorella Cravotta : Frosine
Vincent Dubost : Maître Jacques
Jérôme Deschamps  : Harpagon
Fred Epaud : Anselme, Brindavoine
Hervé Lassince : La Flèche
Louise Legendre / Pauline Tricot : Mariane
Yves Robin : Maître Simon, Dame Claude, le Commissaire
Geert Van Herwijnen / Bastien Chevrot : Valère

  • Création lumière :Bertrand Couderc
  • Costumes et accessoires : Macha Makeïeff
  • Décors : Félix Deschamps Mak
  • Assistant à la mise en scène : Damien Lefèvre
  • Assistant décor : Anton Grandcoin
  • Assistant peinture : Alessandro Lanzillotti
  • Assistant costumes : Laura Garnier
  • Assistant lumière : Enzo Cescatti
  • Perruques et maquillages : Emmaanuelle Flisseau 
  • Régie Accessoires : Agnès Linais
  • Régie générale : Lionel Thomas
  • Régie costumes : Marlène Hémont
  • Couturières : Anaïs Abel, Séverine Allain, Emilie Boutin
  • Son : Nicolas Rouleau
  • Confection des costumes : Les Ateliers du TNP
  • Confection du décor : Les Châteaux de la Drôme
  • Production : Compagnie Jérôme Deschamps
  • copyright : Julien Loïc

Château de Grignan
Jusqu’au 19 aout
Chateaux-ladrome.fr

 

 

Share This